• commentT Taire ? . . .

    je m'en veux a présent de m'être comportée de la sorte. je ne savais pas, je ne pouvais pas savoir. de toute facon je ne voulais pas savoir. les gens qui veulent toujours tous savoir on ne leur dit rien, moi je ne veux rien savoir mais il me la dit quand meme. il a insister jusqu'a ce que je pose la question qu'il avait tellement envie d'entendre : "qu'est qu'il t'es arriver?" et la il ma tout débaler.....

    il aurait pu le dire a n'importe qui, sa copine, sa meilleur amie, un pote, son psy, n'importe qui... mais c'est a moi qu'il voulait le dire, moi qui ne voulais rien entendre.

    c'est dure a dire, je le sais, je devait l'écouter.

    c'est dure a dire "je me suis fais violer".

    c'est dure a dire, surtout pour un garcon . . .

    je méprise toutes ces personnes, comment peut on faire une chose pareille ??? a un enfant de 7 ans !!!! la vie est merdique. je suis en colère et en meme temps j'ai un gout d'écoeurement dans la bouche, dans le ventre et dans le coeur...

    j'ai peur a présent, j'ai peur de le voir différement maintenant que je sais, j'ai peur de lui parler différement, j'ai peur tout simplement, j'ai peur...je ne sais plus comment me comporter, comment essayer d'oublier qu'il ma dit sa, comment faire pour que notre relation soit a nouveau comme avant...je ne peux plus ne pas prendre en compte ce qu'il ma dit, j'ai peur d'être différente, j'ai peur de m'écoeurer...


  • Commentaires

    1
    Lledelwin
    Dimanche 17 Octobre 2004 à 17:33
    Je te comprend...
    Je me suis retrouvé dans la même situation, devant une amie chère. Je sais ce que ça fait, d'encaisser ce type de révélation. Je me souvient de la manière dont cette fille me regardait, l'ironie dans son regard, ou était-ce un pauvre sourire d'excuse ? En tout cas, il y avait dans ces paroles une volonté de clamer son malheur évidente, qu'elle en ait été consciente ou pas. Attendait-elle de voir ma réaction ? Peut-être ton ami attend de voir ta réaction vis-à-vis de lui, peut-être est-ce un appel au secour comme une sorte de test "comment les gens vont-il prendre cette révélation" Une sorte de ballon-sond et un appel au secour. Et je comprend que tu te sente en colère d'être devenue la dépositrice de ce "secret honteux" ce secret dont on a honte...
    2
    TsU1 Profil de TsU1
    Dimanche 17 Octobre 2004 à 17:40
    wi...
    je pense que c'est un appel au secour je pense qu'il avait besoin d'en parler...parce que je n'ai jamais juger personne, mais j'ai mal très mal en + g juré de pas en parler mais je pouvais pas garder sa pour moi c trop gro, jme sen mal, j'arrete pas de pleurer, j'en pe pu, je savais k'il voulait me parler je me douter ke c t de sa mais je voulais pas ki me le dise paske je savai kapre jorai du mal apre il ma posé 3 foi la kestion il ma di "t sur ke sa change pas no rapor? ta maniere de me voir?" g di non mai je men c un mensonge c pa vrai g peur,j'me sen mal c orrible.
    3
    TsU1 Profil de TsU1
    Dimanche 17 Octobre 2004 à 18:01
    et aussi
    merci pour ton com, je me sens deja plus calme, ce que tu ma dit ma fait du bien je me pose deja moins de questions je commence a accepter qu'il me l'ai di. merci
    4
    Lledelwin
    Dimanche 17 Octobre 2004 à 20:08
    Un autre regard...
    Je pense qu'avoir un autre regard est un peu inévitable, et cela n'a rien à voir avec le fait que tu le rejette, ou quoi. Quand quelqu'un qu'on connait mais dont on est pas le super confident vous confie quelque chose d'aussi énorme, immanquablement, on change son regard sur la personne... Comment réagir ensuite ? Le mieux, c'est d'être franc, de dire que ça t'as choqué et fait mal. Le pire que tu puisse faire, c'est de trahir sa confiance, en en parlant à des gens qu'il connait ou qui pourraient le reconnaitre. Le pire, mais moins pire, c'est de ne rien faire, comme s'il ne s'était rien passé. Sinon, il est vraiment pas le seul dans ce cas, et il existe des associations d'aide aux victimes. Je cherche et je t'envoye les liens.
    5
    Lledelwin
    Dimanche 17 Octobre 2004 à 20:30
    Où chercher de l'aide
    N° anonymes : SOS VIOL : 0 800 05 95 95, AIDE AUX VICTIMES : 0 810 09 86 09. Sur www.sosfemmes.com/ressources/liens_inceste.htm il y a une floppée de liens, d'association, de groupe qui ont pour vocation de témoigner (et de faire comprendre aux victimes qu'ils sont loins d'être seul, isolés, et démuni) et d'aider les victimes. Voila de quoi t'armer pour l'aider.
    6
    TsU1 Profil de TsU1
    Dimanche 17 Octobre 2004 à 20:37
    merci
    merci bcp pour les liens,sa me fait tres plaisir. sinon pour ce qui est de le trahir non.je ne ferai jamais une chose pareille, j'en ai juste parlé ici pasrce que très peu de personne connaissent mon blog. mais je ne le trahirais pas.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :